mardi 18 juin 2019
Aujourd'hui c'est la St Léonce
Il y a actuellement 2 visiteur(s)
sur:
http://plage.sitego.fr
18-06-2019
TRADUCTEUR publié le 24-06-2015
Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com


Flux RSS
 


 
IN: Inde - India
 
/ ASIE


Pays d'Asie du Sud qui occupe la majeure partie du sous-continent indien.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bb/India_%28orthographic_projection%29.svg/220px-India_%28orthographic_projection%29.svg.png


- La plage naturiste de Varkalla,  dans l'extême sud de l'Inde.
-au Kerala.



- L
es plages de Goa sont toujours restées un centre touristique pour les hippies et ses nostalgiques. Beaucoup de Scandinaves et d'Allemands se rendent à Goa pour y faire du naturisme.
naturiste


Le naturisme en Inde par Melle Indira DEVI (Extrait article la vie au soleil N°9 - juillet aout 1950)

Les Indes, dans leur ensemble, sont à classer parmi les pays tropicaux. Elles montrent dans leurs différentes parties de grands écarts de température. Les provinces du Nord, voisines du massif himalayen, comme Kachmir, Nepal, le Buthan, Darjeeling et la vallée du Naini, ont un climat relativement très froid avec d'abondantes chutes de neige en hiver, tandis que les districts de Bombay, Madras, Haiderabad et Ceylan jouissent, dans ces mois, de grands froids d'une température assez élevée, et d'une chaleur écrasante en été. Certaines parties du pays comme le Bengale et les Provinces Unies d'Agra et Oudh n'éprouvent que peu de froid en hiver et seulement une chaleur très modérée en été. En résumé, les Indes appartiennent bien aux tropiques des grandes chaleurs, si on exclut les parties montagneuses où le climat reste sain, même en été. Dans d'autres parties du pays, la chaleur est si intense que beaucoup d'hommes en meurent annuellement, tout comme au temps des grandes épidémies. Malgré les vêtements légers que l'on porte, il est très fatiguant de supporter cette chaleur qui se fait sentir trois heures après le lever du soleil pour persister jusqu'à une heure avant son coucher. Il est bien souvent impossible de pouvoir dormir dans un appartement, tellement la température est accablante.

A la suite de ces influences climatiques et dans l'intérêt de leur propre santé ainsi que de leur confort et de leur agrément, les hommes sont forcés de ne porter, pendant la journée et une partie de la nuit, que peu de vêtements. Ils ne portent en général que leur "dhoti", une espèce de chiffon triangulaire ne couvrant que les hanches ou un pantalon court et mince. Il est regrettable que les hommes souffrant d'un climat pareil n'ont pas encore compris la nécessité de la nudité intégrale. En été, il est tout à fait impossible de porter quelque linge de corps sans en éprouver le plus grand malaise par une transpiration excessive. Pendant le temps des pluies, il est également malsain de porter des habits, car pendant ces mois la température est trop sujette aux brusques changements, variant entre le supportable et la chaleur excessive. C'est uniquement en hiver qu'on éprouve la nécessité de porter une chemise ou un pull-over pendant la journée ou une veste de drap le soir. Le printemps, quoique très chaud, mais toujours encore supportable, ne nécessite pas l'usage de vêtements pour l'aisance corporelle.

Il est un fait qu'on peut jouir toute l'année, à l'exception des deux mois d'hiver, du soleil pendant le jour et de l'air frais pendant la nuit dans un état de nudité complète.

En général, les Hindous ne se servent de leurs habits que pour sortir, et ils se déshabillent aussitôt rentrés à la maison. Ce serait réellement apprèciable, si on pouvait renoncer au misérable bout de chiffon, ne couvrant que bas-ventre et cuisses des hommes, ou aux châles, plus ou moins transparents, servant à cacher le sexe, pour adopter la nudité intégrale, permettant ainsi à l'air frais d'aérer librement tout le coprs.

Dans les Indes, les bains de soleil pendant l'hiver ne sont pas seulement agréables, mais une nécessité. Partout on voit les hommes s'exposer aux rayons bienfaiteurs de l'astre radieux dès que le temps et les circonstances le permettent, et même certains travaux y incitent, car ils sont souvent exécutés en plein air. Si le soleil chauffe par trop, on se retire dans la pénombre. Il est dommage que ces bains de soleil ne profitent qu'à certaines parties du corps, du fait que l'on ne peut se décider à se déshabiller complétement. Le temps de pluie est très agréable parce qu'il fait suffisamment chaud; d'ailleurs, la pluie est la bienvenue en tout temps. C'est un plaisir de se baigner sous la pluie et personne ne se sent mal à l'aise s'il est trempé jusqu'aux os, pendant qu'il rentre du marché ou de son bureau. La pluie est rafraichissante et agréable et elle devient un don céleste pour les êtres vivants et pour la nature assoiffée quand elle tombe la nuit. Beaucoup de mes compatriotes préfèrent ne pas dormir lorsqu'ils vont se coucher le soir à la pluie tombante. Ils restent éveillés pour jouir de ce plaisir et pour louer et chanter la gloire de Dieu, prodiguant cette délectation.

Si l'on considère les conditions naturelles et climatiques propices aux Indes à une vie naturelle dans le sens du naturisme, on se voit forcé de reconnaître que notre pays serait le paradis choisi pour les adeptes du mouvement naturiste. Il est à déplorer que notre mouvement, si important pour la santé du corps humain, n'ait pu gagner encore les masses. Le nombre d'adhérents au mouvement naturiste est infime en comparaison de la population du pays se chiffrant à plus de 400 millions d'âmes.

Néanmoins, il est à constater que, ces derniers temps, un grand nombre de groupements de naturistes se sont constitués en différents endroits. Leurs débuts sont encore très timides. Ces groupements privés se limitent généralement aux parents, amis et connaissances et, devant la difficulté de toute propagande, ils préfèrent rester clandestins.
Si les avantages du climat, la population éparse sur un territoire immense, les jardins, rivières et forêts se trouvaient dans une contrée où le mouvement naturiste a déjà gagné du terrain, et si la population était convaincue des bienfaits corporels et spirituels que nous devons à l'idée naturiste, on pourrait dire que le paradis serait sur terre.

Que se passe-t-il lorsqu'on entre sur un terrain naturiste ou que l'on pénètre dans une cité habitée par les adeptes d'une vie naturelle ? Une impression peut vous être donnée par l'image N°1, qui vous fait voir une nouvelle convertie, rencontrant pour la première fois dans sa vie d'autres hommes nus.

Tout d'abord, on n'ose pas se déshabiller et de ce qu'on se voit contraint par la présence de ce monde en costume d'Adam et Eve, de se dévêtir aussi, on regrette presque d'avoir suivi l'appel tentateur et on est pris d'une envie folle de se cacher dans sa propre peau. Mais du fait que les rayons du soleil et l'air pur caressent des parties du corps si longtemps voilées et de ce que leur effet revivifiant se porte sur ces parties négligées, un sentiment puissant de liberté totale, pareil peut être à celui qu'on éprouve après de longues années de détention, gagne tout le corps.

Le sang circule plus vite et teinte le visage de rose. Le corps jouit subitement d'une vivacité et d'une fraicheur incomparables, inconnues jusqu'alors. Maintenant, la santé du corps est en plein épanouissement et la joie de vivre trouve son expression heureuse. On remarque tout à coup que la vie est digne d'être vécue et que ses joies valent d'être goutées.
Ces joies saisissent tout être que nous avons pu convaincre de la pureté de nos idées. Ce que nous avons à faire, pour reprendre l'idée du naturisme, est avant tout de chercher à dissiper les faux sentiments de pudeur mal comprise. Ces sentiments doivent leur existence à l'ignorance générale et exercent même leurs effets auprès de personnes convaincues des avantage du nudisme intégral. Mais, dans la plupart des cas, les néophytes deviennent des adhérents enthousiasmés du mouvement, dés leur premier séjour parmi des naturistes. La difficulté principale consiste à vaincre l'hésitation du premier moment.

Des mères, des personnes de tout âge, garçons et filles, voires même des femmes d'âge mur et dépourvues d'attraits physiques, sont bienvenues dans notre mouvement.
L'image d'une mère, N°2, montre l'agrément qu'elle éprouve de pouvoir faire ses travaux de ménage complétement nue. Tous ceux qui ont trouvé le chemin du naturisme ressentent le bonheur d'une vie naturelle.
Beaucoup d'hommes n'osent pas se déshabiller, craignant qu'un manque d'attraits personnels leur cause une gêne. Je tiens à dire à ces hommes et femmes que l'idée et les règles fondamentales du naturisme ne tendent pas à l'exhibition des attraits personnels et qu'elles n'ont rien à faire avec le "sex-appeal". Il rentre dans les buts du naturisme d'abolir une sensualité malsaine et de parvenir aux sentiments de certaines peuplades, dites sauvages, qui, encore aujourd'hui, vivent dans un état de nudité complète, sans aucun esprit érotique, car ces gens sont habitués à voir hommes et femmes dans l'état où ils ont été mis au monde par leur créateur.

Tout naturiste devrait être un missionnaire de nos idées et faire tout son possible pour convertir ses amis et son entourage. Le nombre d'adhérents du naturisme n'est pas si petit dans le monde et si nous donnons de plein coeur à cette activité missionnaire, nous assisterons bientôt au succés de nos idées. Et notre mouvement connaîtra un avenir heureux en marche vers la lumière.

Nos lecteurs apprécieront la fraîcheur et la conviction de ce petit exposé, traduit de l'anglais par notre ami A.Schnitzinger, Président de la "Liga für fortschrittliche Lebensgestaltung" de Vienne (Autriche) et Alfred Adam.
 


La nudité dans l'Inde ancienne

En même temps que la Grèce et Rome se libéraient du vêtement et de la célébration de l'esprit et du corps, d'anciens hommes saints d'Inde expérimentaient également la tendance du gymnos, l'acte d'être nu, et avaient plusieurs sectes de gymnosophistes, ou philosophes nus . Alexandre le Grand fut tellement impressionné par les témoignages de ces hommes qu'il envoya ses propres philosophes en Inde pour se rencontrer et échanger des idées.
https://felicitysblog.com/wp-content/uploads/2018/05/nudism-nudity-ancient-india-nude-sculpture-ellora-cave-history-felicitys-blog.jpg
- Plus tard, Alexandre lui-même s'est rendu en Inde et a rencontré ces philosophes et hommes saints, impressionnés par les rapports de ses philosophes grecs en voyage. Cela a conduit à de nombreux échanges culturels entre les deux pays. Il y avait un grand nombre de sectes ascétiques en Inde qui vivaient et pratiquaient leurs croyances nues pendant cette période.
- Bouddha était un ascète nu avant de fonder sa propre religion. Il a été dit que Bouddha et ses disciples auraient peut-être commencé à porter des robes uniquement pour se distinguer des autres sectes. Il y a encore aujourd'hui des hommes saints nus en Inde, la plupart associés à la secte sacrée des Jains, une ancienne religion indienne qui a été formée vers 500 av. J.-C.
- Contrairement aux Grecs et aux Romains, les Jaïns ne pratiquaient pas la nudité en tant qu'expression de la liberté et de l'appréciation du corps humain, de l'art et de la nature. Au contraire, les Jaïns pratiquaient la nudité comme une forme de piété en abandonnant tous leurs biens de ce monde, vêtements compris.
- Les historiens et les érudits pensent que, si les Grecs ont mis l’accent principalement sur la beauté, la connaissance et l’amusement, les gymnosophistes de l’Inde ont qualifié leur nudité de méthode pour obtenir l’illumination spirituelle et devenir un avec l’univers. Le lien qui semblait unir les deux cultures était l'idée de paix que pratiquaient à la fois les Jeux olympiques et la religion jaïns.
- Tout comme le contrôle chrétien de la Grèce et de Rome a entraîné la fin du gymnase et des Jeux olympiques, le contrôle britannique de l’Inde a entraîné une réduction des pratiques gymnosophistes.
felicitysblog.com/nudist-history-of-nudism-nudists-and-nudity/