Camping & Bungalows Naturiste, Plages, SPA, Piscines & Loisirs

Camping & Bungalows Naturiste, Plages, SPA, Piscines & Loisirs


63: Puy-de-Dôme

Région: Auvergne Rhône-Alpes

France EUROPE
63: Puy-de-Dôme
Puy-de-Dôme
Localisation de Auvergne-Rhône-Alpes
Le Puy-de-Dôme (63): est un département montagneux du " Parcs des volcans", parc naturel régional. Le Puy de Sancy est le volcan lele plus élevé du Massif Central. Prolongez votre balade en parcours ludique et pédagogique avec Vulcania, parc européen du volcanisme pour comprendre l'histoire et le fonctionnement des volcans.
Les villes d'eaux sont très présentes dans le département (Volvic notemment) et on y trouve quelques unes des stations thermales de l'Auvergne dont chacune à sa spécificité : Chatelguyon, Royat, St Nectaire, La Bourboule, Le Mont Dore connu également pour sa station de sports d'hiver.
Si vous préférez la ville à la nature, flânez dans la ville de Clermont Ferrand, une cité animée (Place de Jaude), ou visitez sa basilique " Notre-Dame du Port " inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité, sa cathédrale gothique, ses musées et ses vieux quartiers historiques. Aux détours des rues, une vingtaine de fontaines publiques offrent une halte rafraichissante. A quelques minutes, une multitude de divertissements vous attendent sur le circuit automobile de Clermont-Charade ou se déroule chaque année le célèbre Trophée d'Auvergne. Les autres caractéristiques du département sont également  la fourme d’Ambert, les pneus Michelin à Clermont-Ferrand, les coutelleries de Thiers qui fabriquent entre autre le célèbre couteau "Laguiole".


Vivre nu en Auvergne, c’est possible !
Le naturisme est une pratique qui a souvent reçu des critiques négatives. Mais au camping naturiste de La Serre de Portelas, à Saint-Saturnin, ses adeptes défendent cette façon de vivre.
Troquer le textile pour la tenue d’Eve ou d’Adam, c’est le choix que font des millions de Français. D’après une étude réalisée par France 4 naturisme, 2,6 millions de Français ont en effet pratiqué de manière régulière le naturisme en 2015. En Auvergne, ce mouvement reste encore confidentiel, et peu nombreux sont les sites privés et publics qui permettent de s’adonner
 https://image1.lamontagne.fr/photoSRC/VVNUJ1paUTgIBhVOCRAHHQ4zRSkXaldfVR5dW1sXVA49/camping-naturiste-la-serre-de-portelas_2804799.jpeg
Dans le Puy-de-Dôme, il existe un établissement associatif : le camping La Serre de Portelas, à Saint-Saturnin, dirigé par le Club du Soleil de Clermont-Ferrand. Cette structure a la particularité d’appartenir à ses adhérents. « Il a été créé en 1963 sur l’initiative d’une dizaine de naturistes, rencontrés dans un centre naturiste. Ils ont acheté différents terrains  qu’ils ont pu rassembler suite à un remembrement », explique Patrick Naveaux, le vice-président du club.
- C’est une propriété de 15 hectares, sur lesquels près de 300 adhérents, peuvent venir tout au long de l’année. Pour les non-adhérents, le camping est ouvert durant la saison estivale, ils ont la possibilité de louer des mobile homes ou des emplacements pour planter leurs tentes ou stationner leur caravane.
- Vivre ensemble: Thierry, un des membres du bureau administratif, l’assure, « ici on vit en communauté ». C’est comme cela que ça fonctionne. On partage et on s’entraide. Un « jardin des saveurs » a même été créé par une adhérente.
L’accueil est assuré par les bénévoles qui font des roulements. Ils ont aussi en charge l’entretien du domaine. Mais un employé annualisé vient de mi-octobre à mi-février pour s’occuper des grosses taches. Le camping est doté de tous les équipements (piscine, terrain de tennis baby-foot, bibliothèque, etc.).
Cela va faire plus d’une vingtaine d’années que Monique, une adhérente de 60 ans, y vient : « Avant, je faisais du naturisme dans des centres près de l’Atlantique et puis je suis tombée sur cet endroit. Je suis devenue adhérente et à l’approche de la retraite, j’ai acheté une caravane. L’été, j’y passe mes journées et j’admire la vue. »
D’autres comme Jean et Alice, 42 ans, originaires de l’Allier, y sont depuis peu. C’est la curiosité et l’envie de découvrir cette pratique qui les ont poussés à venir. Après un petit temps d’adaptation, la gêne du début n’y était plus. « On oublie rapidement qu’on n’a plus de textile. C’est agréable, on se sent serein et on ne regarde pas l’étiquette sociale », constate le quadragénaire. Des touristes aussi viennent bénéficier des infrastructures. Les profils sont variés. Ils sont de tous âges et de nationalités française,
hollandaise, belge, italienne ou encore anglaise.
- Il faut rappeler que le naturisme, est sujet à des critiques comme le rappelle le vice-président du club. « Après 1968, on était considérés comme des babas cool, des illuminés, mais ça passait bien dans la société.
- Faire reconnaître « le naturisme comme une valeur saine » « Maintenant et depuis cinq-dix ans, on recommunique avec les médias pour faire reconnaître le naturisme comme étant une valeur saine. Mais rares sont ceux qui osent révéler à leurs proches qu’ils sont naturistes.
C’est pour cela que la fédération française de naturisme en Auvergne souhaite travailler sa communication pour donner une image positive. Pour Jean-Paul Barboiron, représentant régional, le but est de « rassembler l’ensemble du mouvement naturiste existant, mais aussi le faire découvrir sur un site internet en essayant de proposer des activités qui vont dans ce sens. » Et ce dans la légalité...
Quant au fait de trouver des espaces pour les naturistes, le représentant de la fédération auvergnate reste réaliste sur la difficulté à aller dans cette direction. « Impossible n’est pas difficile, mais difficile est auvergnat », plaisante Jean-Paul Barboiron. Au niveau national, 14 % des sondés seraient partants pour essayer pour la première fois des vacances naturistes, selon l’étude France 4 Naturisme. Publié le 26/08/2016 à 07h30: www.lamontagne.fr/